| Fréquences Alertez NARadio
Politique

Saint-Xandre: Droit de réponse de Monsieur Christian Pérez, maire de Saint-Xandre

Master MASTER | Publié le : 17/06/2020 à 14:06

Lundi soir, l'un de nos journalistes a publié par erreur un communiqué complet de Madame Evelyne Ferrand, candidate à la mairie de Saint-Xandre. Suite à un problème technique, la mauvaise version de son article a été publié, laissant ainsi apparaître sur notre site un communiqué complet qui n'aurait jamais dû apparaître sous cette forme. 



Face à cela, Monsieur Christian Perez, maire de Saint-Xandre a contacté la rédaction mardi matin, demandant un droit de réponse, ce que NA Radio a accepté. 



Retrouvez en intégralité le droit de réponse ci-dessous : 



" Lundi 15 juin, vers 21h, j’ai découvert avec stupéfaction un communiqué diffamatoire d’une élue de ma commune en campagne électorale que vous avez décidé de publier sur votre page facebook et sur le site Na Radio.fr.



Le communiqué polémique de Madame Ferrand n’était plus en ligne le lendemain, mais sa publication par votre radio lui a donné une exposition très importante, entraînant des commentaires inacceptables sur la municipalité (« pitoyable », « illégal », « anti-démocratique », « forfaiture », « dictature » …) et basés sur des affirmations orientées sans aucune mise en perspective journalistique de votre part.



Ce communiqué d’une personne qui ambitionne de devenir Maire est une liste d’allégations qui fait l’étalage d’une mauvaise connaissance du fonctionnement municipal.



Maire sortant, j’entends mener jusqu’au terme mon mandat et je souhaite donc répondre point par point aux attaques envers la municipalité de Saint-Xandre :



Le Conseil municipal est convoqué effectivement 10 jours avant les élections mais il est convoqué parfaitement légalement.



Le « décret du Covid », cité dans le communiqué, est en fait l’ordonnance ministérielle n°2020-330 du 25 mars 2020, prise dans le cadre de la loi sur l’état d’urgence sanitaire, qui permet, par dérogation, de voter le budget ou les comptes jusqu’à la date butoir du 31 juillet (ce qui n’est pas une injonction à voter en juillet). Je tiens à rappeler que de nombreuses collectivités ont voté leurs budgets avant le confinement (La Rochelle, Aytré, Périgny, Châtelaillon, Puilboreau, Saint Médard d’Aunis, Rochefort …). Cette ordonnance fixant un report possible de ces votes compte tenu de la crise sanitaire est totalement indépendante de la date des élections, laquelle fin mars n’était pas connue.



Contrairement aux allégations du communiqué, la séance du Conseil municipal du 18 juin ne comporte pas de décision modifiant l’équilibre du budget 2020 voté le 18 février.



Les questions financières concernent l’exercice clos 2019 (le compte de gestion du trésor public de 2019, le compte administratif 2019 et les affectations des résultats 2019). Il n’a échappé à personne qu’en 2019, j’étais le maire et l’ordonnateur des dépenses et des recettes communales, aussi il est parfaitement légitime que je présente l’exécution que j’ai faite du budget 2019 et que j’en assume le vote devant le conseil municipal. Il eut été incohérent qu’un autre maire n’ayant pas géré la commune l’année passée présente en juillet les résultats de ma gestion



L’une des délibérations importantes proposées le 18 juin est le vote d’une prime exceptionnelle pour l’ensemble des agents communaux ayant travaillé pendant la crise sanitaire. Par leur engagement, ils ont permis de maintenir un service public minimum et d’assurer des missions essentielles durant le confinement (gestion de crise, police, accueil des enfants des personnels soignants, aide et distribution alimentaires aux plus vulnérables, organisation de la distribution des masques à la population). J’assume donc d’être un des nombreux maires ayant instauré cette prime pour le personnel communal qui s’est mobilisé durant la crise.



Peut-être certains considèrent cette dépense trop élevée et souhaiteraient s’opposer à cette prime, auquel cas, cela ferait montre de bien peu de reconnaissance envers le personnel communal.



Outre les points comptables concernant l’année 2019, le Conseil municipal traitera de questions qui ont été ajournées à cause du confinement mais qu’il est possible d’aborder en phase de déconfinement car l’action municipale et le service public communal n’ont jamais cessé durant la crise. A savoir le vote des subventions aux associations sur des crédits inscrits au budget primitif 2020.



Je proposerai aux conseillers municipaux de reconduire les montants des subventions 2019. Qui pourrait s’offusquer de l’attribution de ces subventions vitales pour le secteur associatif dont l’économie a été fragilisée par le confinement ?



Une autre délibération porte sur l’affectation d’une subvention à l’espace camaïeux pour l’organisation des missions de service public indispensables pour les familles Saint-Xandraises (accueil périscolaire, centre de loisirs, local jeunes et actions « parentalité »). Là aussi, pas de dépense nouvelle, les crédits sont déjà inscrits au budget primitif voté.



Les familles Saint-Xandraises seront très certainement heureuses d’apprendre que des candidats trouvent cette aide financière trop importante. Quelle méconnaissance du dossier !



Très surpris du procédé utilisé par cette candidate, je prends donc acte qu’elle pratiquera avec les conseillers municipaux d’opposition la politique de la chaise vide lors de la séance du conseil municipal du 18 juin. Curieuse posture démocratique, mais évidente volonté de polémiquer et de faire un coup médiatique pour la campagne électorale.



Aussi, l’adjectif « pitoyable » dont est affublée ma majorité municipale dans le communiqué que vous avez diffusé s’applique davantage à la manœuvre de communication de cette candidate.



Néanmoins, le Conseil Municipal aura bien lieu le 18 juin, et j’invite Na Radio, d’une part à publier intégralement mon texte en réponse à un communiqué polémique dont vous avez assuré la vitrine, et d’autre part, à poursuivre son travail journalistique en assistant à la prochaine séance du Conseil municipal et en rendant compte de ce moment essentiel de la vie municipale et démocratique saint-xandraise."


NA MEDIA EN DIRECT