La marée rochelaise a emporté les requins !

10 avril 2021 à 15h52

C'est historique ! Le Stade Rochelais s'est qualifié pour la première fois de son histoire en demi-finale de Champions Cup en battant Sale (45-21). Sur la pelouse de Marcel Deflandre, les Rochelais ont dominé de la tête et des épaules une deuxième mi-temps extraordinaire. Raymond Rhule a été élu homme du match.

Et c'est Sale qui donne le coup d'envoi d'un match qui peut ouvrir une nouvelle page de l'histoire du Stade Rochelais. Les Maritimes qui ont vu leur banc de touche décimé avant le match : Plisson est remplacé par Favre et Thomas Berjon par Jules Le Bail. Et ce sont les joueurs de Sale qui ont la première grosse incursion du match. Puissants dans les rucks, les Anglais tombent malgré tout sur une solide défense rochelaise. Mais Andrew Brace laisse un avantage en faveur des Sharks, qui va leur faire bénéficier d'une pénalité. MacGinty loupe (6', 0-0).

Deux minutes plus tard, nouvelle faute des Maritimes. MacGinty a une chance de se rattraper. L'international américain est pile entre les perches et donne l'avantage à ses coéquipiers (9', 0-3). Mais le Stade ne se décourage pas. Deux minutes plus tard pénalité en faveur de La Rochelle. Ihaia West permet de recoller (11', 3-3). 

La Rochelle pousse

Pour la première mêlée du match, le Stade Rochelais renverse ses adversaires et obtient une pénalité. Gros travail des Maritimes, qui se mettent en confiance. Dans la foulée de la pénaltouche, un hors-jeu anglais est signalé. Ihaia West se retrouve en face des perches, ballon au pied. Sans grande difficulté, il permet aux Jaune et Noir de prendre l'avantage (22', 6-3). 

26e minute, après un gros travail défensif et une mêlée obtenue, les Rochelais tardent à dégager le ballon. Les Maritimes sont sous pression et un déblayage illicite vient pénaliser les hommes de Ronan O'Gara. MacGinty profite et réussit son coup de pied (27', 6-6). Mais le Stade Rochelais n'est pas abattu, bien au contraire. Une action collective exceptionnelle des Maritimes. Une nouvelle fois, de la droite vers la gauche. Le long de la ligne de touche, c'est Victor Vito qui est trouvé par le pied de Ihaia West. Le troisième ligne se sort de deux placages pour trouver Alldritt, qui ouvre le compteur d'essai des Rochelais. Ihaia West ne transforme pas (31', 11-6).

Un duel serré

Mais Sale ne capitule pas, sans pour autant marquer d'essai. La Rochelle commet une nouvelle faute et est pénalisée. Poteau rentrant pour MacGinty (34', 11-9). 35e minute, Faf de Klerk cherche son ailier. C'était sans compter la présence d'un intelligent Dillyn Leyds, présent au bon endroit pour contrer un ballon sans en-avant. L'ailier sud-africain, prend ses jambes à son cou et inscrit le deuxième essai rochelais de la partie, après une longue intervention de l'assistance vidéo. Dans la foulée, West transforme (37', 18-9).

Juste après la sirène, gros travail côté fermé des Sharks. McGuigan fait le job le long de la ligne de touche avant de trouver Sam James qui s'en va aplatir. MacGinty dévisse sur la transformation. Mais le cri de Will Skelton est accusé de "tricherie". MacGinty bénéficie d'un deuxième essai. Et cette fois-ci, ça passe (40', 18-16).

Les Jaune et Noir prennent le large

Une minute de jouée en deuxième mi-temps et voilà que Rhule sort le rouleau compresseur. West trouve son ailier et le Sud-Africain fait le show ! Percutant, la feinte de passe sera un coup de grâce mis sur une défense prise de court. Raymond Rhule s'envole vers l'en-but. Son ouvreur néo-zélandais transforme (42', 25-16).

Après une nouvelle possession intéressante, La Rochelle perd finalement le ballon. Andrew Brace revient à l'avantage laissé et les Maritimes obtiennent une pénalité. Mais à 40 mètres des perches, c'est loupé pour West. Mais le long de l'Atlantique, on sait combiné. Brice Dulin trouve merveilleusement Raymond Rhule grâce à un coup de pied fantastique. Pour le Sud-Africain, c'est le doublé ! Quel début de deuxième période exceptionnelle des hommes de Ronan O'Gara. Seule petite déception, West loupe la transformation (53', 30-16).

En toute décontraction

La Rochelle sait coulisser et le démontre. Encore une fois, Raymond "Rhule" sur l'autoroute du bonheur. C'est lui qui a le choix entre Leyds à gauche et Doumayrou à droite. D'un geste, il balaye toute la défense et choisi finalement son trois-quart centre qui s'en va aplatir. L'essai est transformé (63', 37-16).

Deux minutes plus tard, nouvelle faute de Sale. Ihaia West encore présent réussit son coup de pied (65', 40-16). Quatre minutes plus tard, Geoffrey Doumayrou apporte sa pierre à l'édifice. Du moins il amène lui aussi son doublé. Après un gros travail de Dillyn Leyds, le trois-quart centre, chassé, inscrit un nouvel essai. West heurte le poteau (69', 45-16).

Pour l'honneur

76e minute, les Sharks inscrivent un nouvel essai. Mais MacGinty, bien loin d'être dans son match, dévisse complètement (77', 45-21).

Au stade Marcel Deflandre, le Stade Rochelais a été à la hauteur de l'événement ! H.I.S.T.O.R.I.Q.U.E. En deuxième mi-temps, les hommes de Ronan O'Gara, n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires. De valeureux Jaune et Noir qui se qualifient pour la première fois de leur histoire dans le dernier carré de la Champions Cup. 

Rémy SAVARIT (Photo RS)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article