La Rochelle prend Toulon dans l'antre de Mayol (11-29)

13 février 2021 à 21h06

Pour la 200e de Kevin Gourdon, le Stade Rochelais a fait tomber Toulon dans sa forteresse de Mayol (11-29). La fin d'une invincibilité qui avait débuté en septembre 2019 pour les Varois.

Une entame poussive pour les Rochelais et quelques erreurs qui ont permis à Toulon de bien rentrer dans le match. Après une première pénalité au bout de cinq minutes, les Varois choisissent la touche. S'en suivra, une pénalité transformée par Sonatane Takulua deux minutes plus tard. La réaction rochelaise ne se fait pas attendre. Doumayrou accélère entre les lignes toulonnaises. Et dans un temps-fort, les Maritimes obtiennent une pénalité face aux poteaux, qui sera transformée par Ihaia West (3-3). Un premier quart-d'heure d'une grande intensité des deux côtés. À l'image de l'accélération de Facundo Isa, bien repris par les Jaune et Noir. 

C'est à la 20e minute que les hommes de Ronan O'Gara vont reprendre l'avantage sur leurs adversaires, grâce à une nouvelle pénalité de Ihaia West. Sonatane Takulua répond du tac au tac (6-6). Thomas Berjon est hors-jeu sur un dégagement ce qui a provoqué cette décision contre son équipe. Les Rochelais enchaînent ensuite les séquences. Le bon décalage de Doumayou sur le côté gauche lui permet de trouver West qui cherche Favre. Le natif de la Seyne sur Mer est repris et Botia débloque un avantage après son jeu au pied raté. West inscrit la pénalité (6-9, 26e).

La Rochelle active le "mode turnover"

Deux essais en deux semaines, Paul Boudehent en a rêvé quelques instants à la 33e minute. La grosse séquence rochelaise de la gauche vers la droite et le jeu au pied de Jules Favre dans la profondeur a fait très peur au Toulonnais. Le troisième ligne rochelais était si proche d'aplatir. Et La Rochelle pousse encore et toujours... Poussant les joueurs de Patrice Colazzo à la faute. Le Stade Rochelais obtient une pénalité, mais voilà, Ihaia West, excentré, voit son ballon tourner et se désaxer des perches.

Juste avant la sirène, nouveau turnover rochelais. Si la remontée du terrain est fluide, Jules Favre n'arrive pas à contrôler la passe de Geoffrey Doumayrou, qui estime qu'il la "joue un peu trop collectif" et "qu'il doit y avoir essai, neuf fois sur dix". À la mi-temps, les Rochelais mènent 9 à 6.

West en confiance

Malgré ses terribles ratés sur la pelouse du Racing, West a retrouvé du poil de la bête. Cinq minutes après la reprise, il réussit une pénalité de 40 mètres face aux poteaux. Toulon 6 - La Rochelle 12. Et West a même le pied en feu dans ces dix premières minutes. Le 10 maritime réalise une passe remarquable à Raymond Rhule. L'ailier sud-africain a juste à aplatir (6-17). Et depuis la ligne de touche, l'ouvreur néo-zélandais transforme l'essai (6-19).

Les Rochelais dominent, mais commettent malgré tout des fautes. 58e minute, pénalité pour Toulon. Cordin trouve la touche, mais la solidité maritime fait que l'action qui suivra ne donnera rien. Les Toulonnais reprennent du galon dans cette rencontre et s'installent peu à peu dans les 22 mètres rochelais. De droite à gauche, les hommes de Patrice Colazzo percutent et trouvent les espaces. 64e minute, Ma'a Nonu est trouvé côté droit, premier essai varois (11-19). Anthony Meric se colle à la transformation et loupe de peu les perches. 

La Rochelle réagit immédiatement. Ihaia West utilise son extérieur du pied tel Roberto Carlos. Geoffrey Doumayrou est trop court et le ballon sort de l'en-but. Un avantage était en cours et La Rochelle obtient une pénalité ! Le pied en feu de West fait le job (11-22).

Une rencontre, tout le monde le sait, ça se joue en 80 minutes ! La Rochelle réalise encore une fois un numéro incroyable. Raymond Rhule, proche du doublé est repris juste avant la ligne, Samuel Lagrange conclut (11-27). Jules Plisson, de retour de blessure, scelle le score (11-29). Les hommes de Ronan O'Gara reprennent de la confiance deux semaines avant de recevoir le leader toulousain. La Rochelle fait tomber Toulon à Mayol pour la 200e de Kevin Gourdon. Une défaite pour les Varois qui scelle une invincibilité qui traînait depuis septembre 2019.

Rémy SAVARIT

Les Tops / Flops

de cette rencontre

RAMOS BENJI CAP.jpg (678 KB)

Rémy. TOP => Ihaia West qui a pleinement participé au succès rochelais dans cette rencontre. Sans oublier, une nouvelle fois, la combativité des Rochelais pendant 80 minutes.

FLOP => Certaines approximations dans les passes en première mi-temps.

Benji. TOP => Ihaia West. Il s'est parfaitement remis de son match raté.

FLOP => 1. Le manque de réalisme.

2. Eric Bayle. Il a oublié plusieurs fois de citer Grégory Alldritt. Il a également confondu Berjon et Retière. Beaucoup d'approximations !

Patrick Ramos. TOP => Le collectif avec une mention spéciale pour Paul Boudehent. La charnière a quant à elle parfaitement mené le jeu. Sans oublier Arthur Joly, que j'ai souvent critiqué et qui a répondu présent ce soir.

FLOP => Toulon.

Voir aussi

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article