Tout bonus pour La Rochelle !

15 mai 2021 à 18h32

Face à Agen, La Rochelle a déroulé, prenant le large au classement et recollant à un point du Stade Toulousain. Avec huit essais inscrits, les Maritimes peuvent désormais avoir la tête outre-manche...

Ils se devaient de prendre le bonus, ils l'ont fait ! Les joueurs du Stade Rochelais ont largement dominé Agen, dans un match à sens unique au stade Marcel Deflandre. 10, 13, 21, 30, 51, 68, 73, 78 ce ne sont pas les numéros du loto. Ce sont les minutes des différents essais inscrits par les Jaune et Noir, qui ont également bénéficié d'un essai de pénalité à la 65e minute. C'est Thomas Lavault qui avait lancé les hostilités pour les Rochelais après un début de match très engagé (10', 5-0).

Ihaia West devait lui avoir un moteur à la place des mollets. L'ouvreur néo-zélandais qui a transpercé la défense agenaise pour inscrire le second essai de la rencontre (13', 10-0). West qui offrira à la 50e minute de jeu un essai à Raymond Rhule (51', 29-0). L'ailier sud-africain, rentré quelques instants plus tôt à la place de Brice Dulin, temporairement sorti pour un protocole commotion suite à un saignement. Raymond Rhule qui inscrira un deuxième essai un peu moins de 20 minutes plus tard. Doumayrou et Bourgarit se sont eux aussi illustrés, tout comme le jeune centre Mathis Lafon. 

Premier essai pour Lafon

22 ans et Mathis Lafon s'est imposé au milieu de cette armada rochelaise. Le jeune centre qui a inscrit son premier essai en Top 14 grâce à une prouesse de Gregory Alldritt. Le troisième ligne international français qui réalise un festival sur le côté droit. Il passera le ballon à son jeune coéquipier juste avant de tomber dans l'en-but. Ce dernier a aplati (74', 50-0). Alldritt qui inscrira un essai à deux minutes de la fin (78', 57-0). Pour la sixième fois de la partie sur huit tentatives, West transforme (79, 59-0). 

Une chose est sûre, c'est que La Rochelle a fait le plein de confiance à une semaine de la finale de Champions Cup face à Toulouse. Le Stade Rochelais qui prend le bonus offensif et dans le même temps quatre points d'avance sur le Racing 92, qui continue de rêver d'une qualification directe en demi-finale. Mais en prenant cinq points, les Maritimes reviennent à un point du leader, le Stade Toulousain, défait 28 à 32 face à l'Aviron Bayonnais. Une ombre au tableau, celle de Pierre Aguillon. Le trois-quart centre touché à une jambe, gravement blessé et sorti à la 70e minute sur civière. 

Place désormais à une nouvelle page de l'histoire pour les Maritimes. Road to Twickenham...

Rémy SAVARIT

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article